Télé, papote & popote: prenez une dose de bonne humeur !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Aller en bas
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 0:10
@Richelieu a écrit:
Sur la boîte noire, j'aime l'idée, ça change apparemment plein de choses, je trouve cela ludique et ça teste le goût, car les chefs m'étonnent par leur précision, souvent.
Comme c'était présenté cette année,j'ai bien aimé aussi : C'est dynamique !
Je trouve aussi que la nouvelle formule est ++
C'est vraiment reboosté, cccc cccc
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 0:13
Franchement rien à voir avec les autres années, on y prend plaisir et en plus c'est moins long

Ne t'inquiète pas Lafan on va suivre Olivier à la trace et on le retrouvera
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 0:18
TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 648x415_xavier-koenig-candidat-alsacien-top-chef-2015-cotes-philippe-etchebest Xavier Koenig, candidat alsacien de «Top Chef» 2015, aux côtés de Philippe Etchebest. - Pierre Olivier / M6



Apprenti et déjà «Top Chef». Grâce à son succès dans Objectif Top Chef, Xavier Koenig, 19 ans, a intégré l'émission culinaire de M6. Et malgré un déficit d'expérience, le jeune Alsacien, meilleur apprenti de France en 2012 et commis à l'Auberge Saint-Laurent à Sierentz, rivalise face aux autres candidats et est toujours en course après cinq semaines de compétition. Mieux, Xavier Koenig récolte souvent les félicitations du jury.

A-t-il été facile de passer de Objectif Top Chef à Top Chef?

Non, le niveau est totalement différent. Il est deux à trois fois plus élevé. Dans Objectif Top Chef, j'étais opposé à des apprentis, là je suis face à des grands chefs. C'est difficile mais on s'habitue à force. Je dois me creuser plus la tête, réfléchir plus car on ne connaît les consignes et les attentes que sur le moment. Dans ma cuisine, je dois être plus rapide et plus efficace.
>> Le portrait de Xavier dans Top Chef

Comment avez-vous été accueilli par les autres candidats de Top Chef?

Ils m'ont pris à la rigolade au début comme je suis un jeune commis et que j'ai peu d'expérience. Au fur et à mesure, ils ont commencé à me prendre au sérieux. Certains m'appellent «l'homme à abattre» aujourd’hui (sourire).

D'avoir participé à Objectif Top Chef vous donne-t-il l'avantage de savoir ce qu'un chef comme Philippe Etchebest attend? On pense par exemple au jus de viande lors de l'épreuve de rattrapage sur le bœuf.

Non. Je sais que Philippe Etchebest ne va pas me lâcher mais il est intransigeant avec tout le monde. Sur le jus de viande, j'ai été le seul à le faire, mais quand je mange, j'aime avoir un jus avec mon plat. Je n'ai pas pensé à Philippe Etchebest en réalisant ce plat. Aujourd'hui ma cuisine évolue avec les épreuves de l'émission mais j'ai toujours l'idée de me faire plaisir avant tout.

Lundi dernier, votre tarte aux pommes a été saluée. Elle est même désormais en vente chez Auchan...

C’est quelque chose d'extraordinaire. Ça fait vraiment plaisir.

>>> Le dessert de Xavier à 2'10.



L'émission a-t-elle changé le regard que portent sur vous vos collègues de l'Auberge Saint-Laurent?

Non, ils ont les mêmes regards qu'avant. Ils sont toutefois impressionnés de ce que je peux faire dans Top Chef. Ils ne me soupçonnaient pas capable de ça avant. Par contre, dans la rue, aujourd'hui, il m'arrive de signer des autographes, qu'on me demande de faire une photo (sourire).

Top Chef peut-il contribuer à accélérer votre carrière?

Oui. L'émission est regardée par de nombreux restaurateurs, de nombreux chefs. Professionnellement, elle est très formatrice. J'ai aussi gagné en maturité. Ma cuisine est plus simple, carrée, recherchée. Je vais à l'essentiel alors qu'avant j'étais plus brouillon. Mais à 19 ans, j'ai encore pas mal de choses à apprendre.
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 0:22
"Top Chef" 2015, épisode 5 : "J'ai jamais pris une claque dans la gueule comme ça"


L'épreuve du cabillaud avait été fatale à Jérémy la semaine dernière. Ce soir, un de ses petits camarades s'est à son tour incliné après l'épreuve de la boîte noire et le retour de Christian Constant. Résumé détaillé.
TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 4474680-la-boite-noire-de-retour-dans-top-620x345-1
La boîte noire de retour dans "Top Chef" 2015


Alors que cette saison 6 de "Top Chef" est placée sous le signe de la nouveauté depuis le premier prime, les fans du concours depuis ses débuts auront le plaisir de retrouver ce soir deux fondamentaux du programme : la fameuse épreuve de la boîte noire et... Christian Constant ! Le chef sera l'invité de la première épreuve de la soirée, qui verra s'affronter les neuf candidats en trois équipes emmenées par Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Michel Sarran. Rendez-vous dès 20h55 sur puremedias.com pour suivre et commenter l'émission en direct !

"Je suis quelqu'un de très tactile"

21h03. Comme annoncé, les neuf candidats sont divisés en équipes de trois. Xavier, Martin et Julien rejoignent Philippe. Pour une fois, il a de la chance ! Michel Sarran va travailler avec Florian, Kevin et Olivier tandis qu'Hélène Darroze devra coacher Vanessa, Christophe et Adel. Au menu : des entrées de bistro à sublimer : le radis-beurre, le poireaux vinaigrette et l'oeuf mimosa, le tout sous l'oeil de Christian Constant qui départagera les équipes. Chaque candidat de chaque trinôme aura en charge un plat.
21h10. Chez Hélène, Adel prépare des "coussinets" de poireaux, comme c'est mignon ! Pour faire mieux, Philippe Etchebest compte sur Xavier, l'un des favoris - inattendus - du concours. Et il va cuisiner un cannelloni de poireaux accompagné d'un os à moëlle. Et chez Michel Sarran, c'est Kévin (et son "côté féminin", vous pouvez boire !), qui est aux commandes des poireaux. Et il va dans "l'hyper simplicité", ce qui inquiète le chef. Mais une fois que Kevin a avancé, il est plus que rassuré. "Je suis quelqu'un de très tactile, il suffit d'une petite tape dans le dos", se félicite Kevin après avoir reçu un petit geste du chef.

"J'ai jamais pris une claque dans la gueule comme ça"

21h20. L'oeuf mimosa est assigné à Christophe dans l'équipe d'Hélène, et il va proposer une omelette blanche - un plat très technique sur lequel il se plante à plusieurs reprises - avec une mayonnaise à l'anchois. Mais visuellement, ça ne donne pas franchement envie... Chez Philippe, c'est Julien, chef étoilé, qui est en charge du plat. Il travaille sur un carpaccio d'oeuf et anguille fumée, mais le chef n'est pas séduit. "Il faut le surprendre, Christian !", lance Philippe Etchebest. Mais Julien se laisse dépasser et le chef est obligé de le secouer. "J'ai jamais pris une claque dans la gueule comme ça de toute ma carrière", avoue Julien. Quant à l'équipe Sarran, c'est Florian qui est en charge de l'oeuf mimosa, et il part sur un canneloni d'omelette. Mais dans la réalisation, il a besoin d'un sacré coup de main de Kevin. "J'ai l'impression qu'il ne donne pas tout, il baisse rapidement les bras", regrette Kevin, qui a du mal à sauver le plat de Florian. Un défi qui mérite apparemment qu'on y associe la musique de "Star Wars"...
21h36. Enfin, le radis-beurre est géré par Vanessa chez Hélène Darroze, et elle part sur un crumble salé pour représenter la terre, tandis que Martin (alias Linguini) est chargé de défendre les couleurs de Philippe Etchebest sur ce plat. Enfin, Olivier prépare une rosace de radis et beurre aux algues dans l'équipe de Michel Sarran.

"C'est un peu écoeurant"

21h50. Christian Constant arrive pour la dégustation et commence avec le potager de Vanessa. Visuellement, "ça ne fait pas vraiment gastro" mais "gustativement" (son adverbe préféré), il "adore". Les radis de Martin, eux, séduisent davantage niveau dressage. Mais "il y a un peu trop de beurre par rapport aux radios, c'est un peu écoeurant". Enfin, le plat d'Olivier est "bien combiné" et "tout en finesse" visuellement, mais il manque un chouilla de croquant et de sel. On passe aux poireaux : le plat de Kévin "a de la gueule" mais il y a un petit souci de cuisson, compensé par un très bon assaisonnement. Les coussinets de poireaux d'Adel sont eux aussi très bien dressés et mieux cuits, et le goût est séduisant. Quant au cannelloni de Xavier, farci à la moëlle, un plat "très technique", là encore, le chef Constant est séduit. On passe enfin aux oeufs mimosa : celui de Florian manque de finesse visuellement, mais "gustativement", c'est pas mal. La recette de Christophe est "un peu simple" tandis que le plat de Julien est "malin".
21h59. "Ils ont compris ce que j'avais demandé : top niveau les gars !", lance Christian Constant aux candidats avant de rendre son verdict. Le radis-beurre est remporté par Vanessa et son potage pour l'équipe d'Hélène Darroze. "Gustativement (encore !), c'était le meilleur", affirme le chef. Le point du poireau-vinaigrette, lui, va encore à l'équipe d'Hélène Darroze grâce à Adel. Enfin, l'oeuf mimosa le plus réussi était celui de Julien et l'équipe de Philippe Etchebest est sauvée. Olivier, Kevin et Florian partent donc en dernière chance.

"A part cuisiner mes ongles..."

22h02. Les équipes de Philippe et Hélène, qui restent les mêmes, s'affrontent donc pour la deuxième épreuve de la soirée : celle de la boîte noire ! C'est Michel Sarran qui a cuisiné le plat qu'ils devront reproduire, et même Etchebest et Darroze iront dans la boîte noire. Mais il est où sinon, Jean-François Piège ? Au menu : du blanc de volaille avec du foie gras, enroulé de lard fumé avec du shizo. En gros, c'est introuvable, d'autant qu'un oeuf de caille juste mollet est injecté de yuzu.
22h05. Deux candidats de chaque équipe vont tester la boîte noire avant, une heure plus tard, que les chefs et le troisième candidat en fassent de même. Mais la première dégustation pour Xavier et Julien est compliquée. Ils se trompent déjà de viande, ne détectent pas l'oeuf et confondent une carotte avec un concombre. En coulisses, Michel Sarran est surpris - et amusé. Mais quand les deux candidats débarquent et expliquent à Philippe Etchebest ce qu'ils ont détecté, il réalise rapidement que certaines choses sont simplement impossibles. "A part cuisiner mes ongles, je vois pas ce que je peux faire", se lamente le chef...
22h15. C'est le tour de l'équipe d'Hélène Darroze, qui envoie Christophe et Vanessa. Et, comme ses prédécesseurs, Vanessa confond le veau et le poulet. Décidément... Mais Christophe reconnaît la carotte, le yuzu, mais Vanessa confond gelée de concombre et tatziki... "Sur tout le plat, j'ai pas ressenti beaucoup de pep's", avoue la candidate à sa sortie, ce qui fait tiquer le chef Sarran. "T'as fait la fête hier ou quoi ?", lance-t-il à l'écran.

"Ce n'est pas du veau, c'est du poulet !"

22h21. Ca y est, les chefs peuvent entrer dans la boîte noire. Philippe Etchebest et Martin passent les premiers : ils trouvent le crumble au parmesan, la gelée de concombre qui est à côté du cromesquis, pas dedans, l'oeuf mollet au yuzu emballé dans la pâte à cromesquis. Même la farce de la paupiette ne leur échappe pas. Seul souci : CE N'EST PAS DU VEAU ! Hélène Darroze et Adel leur succèdent. Vont-ils trouver que C'EST DU POULET ? La chef trouve l'oeuf, le yuzu que Christophe avait trouvé, mais pas le tatziki que Vanessa était sûre d'avoir goûté. Et, ALLELUIA, dans le garde-manger, la chef Darroze opte pour du poulet.
22h33. Moment de tension du côté des jaunes à cause... des oeufs de caille ! Christophe les massacre les uns après les autres, au point qu'il n'en reste plus qu'un ! Suspense !
22h34. Adel pour l'équipe Darroze et Xavier pour l'équipe Etchebest vont pouvoir voir le plat pendant 15 secondes. L'occasion pour l'équipe de Xavier de réaliser que le concombre... était une carotte. Mais au moment de dresser, l'équipe d'Hélène Darroze oublie l'oeuf en cromesquis (après avoir bossé dessus 30 minutes, peut-être que Christophe aurait pu y penser, non ?) et celle de Philippe Etchebest n'a pas de carotte à poser...
22h48. L'heure de la dégustation sonne pour l'équipe Etchebest. "Je prends un tel pied à voir Philippe se décomposer que je dramatise les choses", avoue Michel Sarran. Et quand il lance que ce n'est pas du veau, "c'est le coup de massue", avoue Xavier. Le plat de l'équipe Darroze, lui, ressemble un peu moins mais s'il y a la carotte, il n'y a pas l'oeuf. "Cette boîte noire, je crois qu'Hélène et Philippe s'en souviendront toute leur vie", s'amuse Michel Sarran, avant d'annoncer le verdict. Si, techniquement, l'équipe de Philippe s'en est mieux sortie, l'erreur sur la viande la conduit logiquement en dernière chance. "Si mon équipe avait compté sur moi, on allait direct en dernière chance", avoue Vanessa - à juste titre. Xavier fond en larmes et doit être consolé par le chef Etchebest.

"Il n'y a pas de travail là-dedans"

22h53. Six candidats en dernière chance, rien que ça. Xavier, Martin et Julien vont affronter Olivier, Kevin et Florian autour des agrumes. Si Martin, Florian ("Vamos"), Julien, Olivier et Xavier partent sur du sucré, Kevin opte pour un plat salé à base de noix de Saint Jacques.
23h13. Tiens, Jean-François Piège a fait le déplacement pour la dégustation ! Le plat de Kevin plait à Hélène Darroze, mais il est un peu trop acide pour les autres. Celui d'Olivier, une mandarine rotie, déstabilise le jury avec des carottes rapées en guise de garniture. Mais gustativement (clin d'oeil Christian Constant), c'est nickel. "Chapeau !", lance même Jean-François Piège. La salade d'agrumes de Julien, elle, est "très, très dans l'amertume" et Hélène fait même une grosse grimace. De son côté, Xavier a "manqué de générosité". "Mais quand on mange tout, c'est pas mauvais", tempère Jean-François Piège. La gelée de Florian, visuellement, ne séduit pas, et elle manque de prise de risques. "Il n'y a pas de travail là-dedans" tacle JFP. Enfin, la crème de main de bouddha de Martin provoque "une explosion d'agrumes en bouche" et est "très équilibré".
23h19 (oui il se fait tard). Le coup de coeur du jury est la clémentine rotie d'Olivier, qualifié pour la semaine prochaine. L'assiette salée de Kevin a également payé. Et après une dernière page de pub, c'est la salade d'agrumes de Julien qui a le moins séduit le jury. Il est éliminé.
Le débrief de l'épisode 5 de "Top Chef" 2015 :
- Un très bon épisode même si on s'inquiète : qu'est-ce qui est arrivé à Jean-François Piège ? Il ne veut vraiment pas jouer avec ses nouveaux petits camarades ?
- Sympa de revoir le chef Constant, sa bonne humeur et ses "gustativement", d'autant que l'épreuve lui était parfaitement adaptée.
- Bonne idée d'avoir fait revenir la boîte noire, et excellente idée d'avoir intégré les chefs avec un plat bien piégeux de Michel Sarran. Voir les chefs Etchebest et Darroze se consulter quelques secondes pour partager leur ressenti était un grand moment !
- Par ailleurs, les impliquer dans l'épreuve permettait de montrer leur expertise : ils ont vite su quand les candidats étaient à côté de la plaque sur certains aspects du plat. Bon, en revanche, ne pas reconnaître le poulet, chef Etchebest... Voyons !
- La production a vraiment bien trouvé son jury : les va-et-vient entre Philippe Etchebest et Michel Sarran sont jouissifs !
- En revanche, qu'est-il arrivé aux bonnes résolutions ? Finir à 23h30 ? On régresse, attention !
- Enfin, l'élimination de Julien est à la fois surprenante - il était le seul chef étoilé - et pas tant que ça, puisqu'il ne s'était pas franchement réveillé depuis le début de l'aventure.
TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 R2777479

Voilà le résumé de ce soir ...
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 10:46
Pour une fois j'ai regardé une bonne partie de l'émission ! cheers
J'ai bien aimé les épreuves imaginées par Constant, avec trois entrées c'était varié. Moins celle de la boîte noire (c'est pourtant spectaculaire et rigolo), sans doute parce que la recette me paraissait assez invraisemblable (pour pimenter le jeu ?).
Les agrumes m'ont intéressée aussi, surtout la recette salée. A peine le nom du pauvre éliminé connu, hop, dodo ! jklm
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 11:34
Le resto où travaille Xavier est en congés, donc la réponse pour son niveau d'études un peu plus tard.

il y en avait des produits sur l'épreuve de la boîte noire, mais comme tu le dis c'était pour pimenter, d'ailleurs je pense qu'on aurait du mal à trouver certains des produits
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 11:43
C'était une épreuve vraiment difficile ! Mais très intéressant que les chefs se prêtent au jeu !
avatar
Invité
Invité

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Mar 24 Fév 2015 - 12:29
je viens d'aller voir la recette de l'œuf mayo de Constant, on va commencer par tester le blanc d'œuf au four voir le temps et la température sans four vapeur
Contenu sponsorisé

TOP  CHEF  2015  ...  SAISON  VI  ...  SEMAINE  V  ... - Page 3 Empty Re: TOP CHEF 2015 ... SAISON VI ... SEMAINE V ...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum