Partagez
Aller en bas
avatar
fred
Lapin de Garenne
Lapin de Garenne
Fonction : ADMINISTRATEUR
Statut Statut : Empereur
Masculin
Nombre de messages : 41430
Age : 36
Localisation : Vendée (85)
Date d'inscription : 20/04/2008
https://www.1dinerpresqueparfait.com

Re: Romans

le Lun 27 Aoû 2018 - 20:38
Tu es bien partie pour lire toute la bibliographie de cet auteur, Carotte.

Quand je serai de retour chez moi, je vous ferai un compte rendu de ma dernière lecture.

_________________
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines " (Françis Bacon).

Arrow Voyagez en France au travers de ces quelques carnets :
https://www.myatlas.com/Vagalam Exclamation
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Mar 28 Aoû 2018 - 21:20




Ils sont à la fin de leurs années de mariage. Ils se rendent pour la dernière fois à un dîner ensemble. Pour la dernière fois, ils vont offrir cette image du couple parfait. Alan, le bel Américain, se révèle d’une jalousie mortelle et Josée, sa femme, sait qu’elle ne peut plus le supporter. À ce dîner, Josée rencontre Julius A. Cram. Petit, un peu chauve, il porte des lunettes. Respecté, craint par tous et surtout par ses amis, il a la réputation d’être un requin de la finance, ce qui lui vaut d’être milliardaire.
Julius se prend d’affection pour Josée et décide de l’aider à s’échapper de ce mariage raté.
Josée se laisse faire et trouve, en l’espace de quelques jours, un studio pour un prix dérisoire, un travail dans une revue passionnante et entre dans le cercle très fermé et très snob de Julius. Elle s’ennuie un peu dans ce milieu, mais accepte l’amitié de Julius, sa compagnie et en oublie rapidement son passé avec Alan. De son côté, Julius semble n’être intéressé que par la vie de Josée et n’attend rien en échange. Une amitié gratuite.
Mais la gratuité existe-t-elle réellement ? Les amis de Josée ne semblent pas y croire et elle-même en doute. Mais quel confort de se sentir à nouveau quelqu’un, respectée, admirée presque, avec une situation.
La vérité finit par éclater lorsque Josée trouve enfin le grand amour. Comment Julius supportera de ne pas être l’être aimé ? Josée osera-t-elle quitter cette nouvelle prison dorée ?
Un magnifique roman d’amour et une description parfaite du confort de la mauvaise foi.
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Sam 8 Sep 2018 - 8:49





Gilles, un brillant journaliste parisien, fait une dépression. Il décide de quitter Paris, trop cynique et trop gai, pour se reposer auprès de sa sœur dans le Limousin. Et c'est là-bas qu'il rencontre Nathalie Sylvener, une femme mariée, entière, sincère qui tombe aussitôt amoureuse de lui. Elle quitte tout, emménage à Paris dans son petit appartement, se livre à lui sans retenue et ne lui demande que d'en faire autant. Mais Gilles, qui croit l’aimer, lui aussi, se rend compte que cette existence trop exclusive, trop passionnelle, l'ennuie. Nathalie l'avait pourtant prévenu, elle resterait avec lui jusqu'à ce qu'il lui demande de s'en aller. Pour une fois dans un livre de Sagan, le personnage féminin est sans détours, sans mensonges. C’est la femme d'une seule passion.
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 18:58




Paris, 1942. Constantin von Meck, metteur en scène allemand qui a fait l'essentiel de sa carrière à Hollywood, tourne un film pour la U.F.A. Il ironise sur ses compatriotes, s'insurge contre les brutalités policières, tente de sauver deux techniciens juifs, est révolté par une scène de torture, mais il ne remet fondamentalement en cause ni l'Allemagne nazie, ni la collaboration, ni sa propre attitude. Il aime la vie et les femmes - surtout la sienne, la belle Wanda. Il aime les hommes, les personnages extravagants et le rire. Séduisant, bruyant, drôle lui-même, il avoue pourtant avoir du 'sang d'aquarelle'. Il lui faudra la révélation de l'horreur devant laquelle, d'abord, il recule pour affronter finalement son destin, au terme d'une existence placée sous le double signe de la comédie et de la tragédie.
avatar
fred
Lapin de Garenne
Lapin de Garenne
Fonction : ADMINISTRATEUR
Statut Statut : Empereur
Masculin
Nombre de messages : 41430
Age : 36
Localisation : Vendée (85)
Date d'inscription : 20/04/2008
https://www.1dinerpresqueparfait.com

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 19:03
L'histoire de ce roman a l'air d'être assez cruelle !

_________________
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines " (Françis Bacon).

Arrow Voyagez en France au travers de ces quelques carnets :
https://www.myatlas.com/Vagalam Exclamation
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 19:09
Oui, mais qu'à la fin, avant c'est "plus léger"
avatar
Chocolat
Buffet froid
Buffet froid
Féminin
Nombre de messages : 12699
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 02/02/2015

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 19:41
Carotte, toi qui est dans la période Sagan (j'ai eu la mienne aussi), as-tu lu ce livre-là :



Je l'ai beaucoup aimé.
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 19:44
Oui, j'ai beaucoup apprécié aussi, d'ailleurs je vais le relire puisqu'il est dans ma collection " sagan"
avatar
Chocolat
Buffet froid
Buffet froid
Féminin
Nombre de messages : 12699
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 02/02/2015

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 20:00
Un film ou téléfilm avait été fait aussi d'après le roman et pour une fois, je l'avais trouvé conforme au livre.

En ce moment, je lis Christian Signol "Une si belle école" ; j'en parlerai quand j'aurai fini. J'aime toutes les histoires d'instituteurs/institutrices "d'antan".
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 20:10
J'ai lu et apprécié Christian Signol


J'ai vu aussi le film " la chamade " avec Catherine Deneuve et Michel Piccoli : conforme au livre aussi


avatar
fred
Lapin de Garenne
Lapin de Garenne
Fonction : ADMINISTRATEUR
Statut Statut : Empereur
Masculin
Nombre de messages : 41430
Age : 36
Localisation : Vendée (85)
Date d'inscription : 20/04/2008
https://www.1dinerpresqueparfait.com

Re: Romans

le Dim 9 Sep 2018 - 20:54
Je n'ai jamais lu ni vu de Sagan. 
A tenter à l'occasion.

_________________
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines " (Françis Bacon).

Arrow Voyagez en France au travers de ces quelques carnets :
https://www.myatlas.com/Vagalam Exclamation
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Lun 10 Sep 2018 - 17:07




"Frappe-toi le cœur" (Albin Michel), le nouveau roman d'Amélie Nothomb, est un bon cru, sec et âpre. Mieux encore, un citron frais et acide, à déguster en moins de deux heures. Disons le temps d'un Paris-Rouen, car ce conte cruel commence comme un "Madame Bovary" des années 1970.
Le plaisir de susciter "un vilain pli" d'envie
Jeune beauté blonde de province, Marie est ravie de faire tourner la tête des garçons, par pur plaisir de susciter "un vilain pli" d'envie à la bouche de ses copines de lycée. Tout naturellement, elle laisse le prétendant le plus en vue de la ville, Olivier, lui faire sa cour. Ses amies n'en sont-elles pas folles de rage ?

Mais en cette époque (pas si) lointaine, le marivaudage poussé a ses conséquences, et la contraception est encore interdite aux jeunes filles. Marie tombe enceinte. Que vouliez qu'elle fît ? Sur un malentendu, elle épouse le futur pharmacien Olivier (aux anges), et accouche à vingt ans d'un ravissant bébé, appelé Diane. Toute la famille se récrie-t-elle d'admiration devant la petite fille ? Marie tombe instantanément jalouse du nourrisson, qu'elle traite avec la plus grande froideur. Car, (vous l'avez deviné), l'envieuse, c'est elle.
"Frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie"
Comment Diane va-t-elle grandir avec ce poison inoculé dès l'enfance, l'absence de tendresse maternelle ? Surdouée, elle tente tous les raisonnements pour trouver des excuses à sa mère. Jusqu'à ce que naissent un frère, puis une sœur, qui, eux, seront traités affectueusement.

Voyant s'écrouler ses explications de l'univers, Diane décide de se vouer à ses études de médecine. Elle choisit la spécialité cardiologie à cause d'un vers d'Alfred de Musset, qui donne son titre au roman: "Frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie". (Cérébrale toujours, Amélie Nothomb a laissé tomber la suite : "C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour").
Deux fils conducteurs : la relation mère-fille, et le sentiment de jalousie
A l'université, Diane sera rattrapée par son destin... Arrêtons-nous ici pour ne point gâcher cette intrigue serrée comme un expresso. Disons juste que l'ingénieuse romancière déroule tout du long deux fils conducteurs étroitement noués : la jalousie qui corrompt tout, et le lien mère-fille, dans ce qu'il a de plus délétère (la gent masculine joue dans cette histoire un rôle secondaire).

Lecteur, nous ne saurions en dire davantage, ni trahir le dénouement. Disons juste que ce roman tient toutes ses promesses : les pages filent vite sous les doigts, l'écriture y est plus limpide que jamais et la romancière n'abuse pas de son péché mignon, ces aphorismes scintillants qui coulent si facilement sous sa plume.

Ajoutons que la fonction cathartique y est remplie à merveille, mais n'allons pas jusqu'à suivre l'injonction du titre. Se frapper le cœur ? Nous nous en garderons bien. Quel génie pourrait bien en jaillir, quand vous l'avez tout entier injustement accaparé, Amélie ?
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Mer 12 Sep 2018 - 17:11





L'Atlantide, l'énigmatique chef-d'oeuvre de Pierre Benoit, fascine, depuis sa parution au lendemain de la première guerre mondiale, les lecteurs du monde entier. C'est un des romans mythiques du XXe siècle qui mêle histoire et légende, aventure et passions dans un récit d'amour et de mort où deux officiers français découvrent une cité chimérique au coeur du Sahara. Là, vit la dernière des Atlantes, la troublante Antinéa, petite fille de Neptune, barbare et voluptueuse, d'une beauté irréelle à laquelle nul homme n'a jamais résisté...
L'Atlantide, et sa trop belle reine, qui a inspiré tant de metteurs en scène, au cinéma comme au théâtre, n'a pas fini de nous envoûter .
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Ven 14 Sep 2018 - 19:04




Quarante ans. L'âge de la plénitude ? Françoise Sagan s'interroge, à travers le personnage de Paule. Paule est décoratrice, divorcée et vit seule. Elle est séduisante et pourtant son visage a perdu sa fraîcheur. Il a quelque chose de résigné. Elle aime Roger depuis six ans et résiste patiemment à ses infidélités. Elle est son point d'ancrage, elle le sait. Mais l'attente et la solitude l'éprouvent chaque jour davantage. Elle rencontre un jeune homme, Simon, le fils d'une cliente, qui s'éprend d'elle passionnément.

L'auteur évoque cette relation triangulaire du point de vue de chaque personnage. Mais dans le fond, il s'agit surtout de Paule, de ses doutes, de ses renoncements, de ses désirs. Françoise Sagan scrute avec tendresse les réactions de cette femme qui se laisse aimer éperdument, comme si c'était la dernière fois.
avatar
Chocolat
Buffet froid
Buffet froid
Féminin
Nombre de messages : 12699
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 02/02/2015

Re: Romans

le Sam 15 Sep 2018 - 19:10
Une si belle école: Nous l'avons tant aimée


Christian Signol
Albin Michel, 1 sept. 2010 - 336 pages
 

"Devenir instituteur, c'était le rêve de nombreux enfants dans la France de l'immédiat après-guerre. Ornella, par exemple, a bataillé dur pour entrer à l'École Normale, mais le succès était au bout de la route et l'a conduite vers son premier poste de maîtresse d'école à Ségalières, un village perdu des hauts-plateaux du Lot, en octobre 1954. Là, elle se heurte à l'hostilité du maire, du curé et des habitants, qui ont besoin de leurs enfants dans les fermes. Un nouveau poste l'attend à Peyrignac, sur le causse, où elle va partager la classe avec Pierre, fils d'un châtelain de Cahors. Entre ces deux enseignants issus de milieux différents mais qui ne vivent que pour leur métier, c'est le coup de foudre que seule assombrira la guerre d'Algérie. Au fil des ans, au gré des réformes scolaires, ils poursuivront leur carrière avec la même passion jusqu'à ce qu'une décision ministérielle les transforme en « professeurs des écoles » en 1989.L'école d'antan, son odeur de craie et d'encre violette, ses instituteurs héritiers des hussards de la Troisième République, respectés de tous, exemplaires et dévoués, c'est ce que Christian Signol évoque avec beaucoup d'émotion et de vérité dans ce beau roman qui relate également un demi-siècle de l'histoire d'une société française, dont l'école symbolisait la réussite et l'espoir en l'avenir."

J'ai beaucoup aimé ce livre … je suis une institutrice "refoulée" et je regretterai toujours de ne pas l'avoir été et en campagne, surtout pas en ville. Smile
avatar
carotte
Balthazar
Balthazar
Statut Statut : Impératrice
Féminin
Nombre de messages : 25167
Age : 62
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 09/06/2010

Re: Romans

le Lun 17 Sep 2018 - 19:15




Charles Sambrat n'aimait pas la guerre. En mai 1942, il dirigeait tranquillement son usine dans le Dauphiné et meublait ses loisirs d'aventures faciles. Jérôme, son ami, son complice, son contraire, luttait contre les nazis, organisait des filières d'évasion. Son arrivée à l'improviste, en compagnie d'Alice, belle et dévorée d'angoisse, va jeter Charles dans une autre vie. Il lui faudra conquérir Alice qui a provoqué chez lui un amour total, la protéger lorsqu'elle devra prendre les plus grands risques dans le réseau que dirige Jérôme et l'arracher à la jalousie et à la fureur de son ami. C'est dans la tragédie de la guerre une comédie à trois personnages – trois portraits inoubliables – où Françoise Sagan met à l'amour un A majuscule tout en sachant que le petit 'h' de l'histoire détermine tout.
avatar
fred
Lapin de Garenne
Lapin de Garenne
Fonction : ADMINISTRATEUR
Statut Statut : Empereur
Masculin
Nombre de messages : 41430
Age : 36
Localisation : Vendée (85)
Date d'inscription : 20/04/2008
https://www.1dinerpresqueparfait.com

Re: Romans

le Lun 17 Sep 2018 - 19:33
Tous ces titres de Sagan me rappelle cette chanson :


_________________
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines " (Françis Bacon).

Arrow Voyagez en France au travers de ces quelques carnets :
https://www.myatlas.com/Vagalam Exclamation
avatar
fred
Lapin de Garenne
Lapin de Garenne
Fonction : ADMINISTRATEUR
Statut Statut : Empereur
Masculin
Nombre de messages : 41430
Age : 36
Localisation : Vendée (85)
Date d'inscription : 20/04/2008
https://www.1dinerpresqueparfait.com

Re: Romans

le Lun 17 Sep 2018 - 19:45
Les promesses du ciel et de la terre.
Claude Michelet.



Résumé:
Le Chili, ils ne savent pas où c'est ni ce qu'ils y trouveront. On leur a dit que c'était en Amérique du Sud. Loin, très loin de la France, sur un continent qui s'ouvre au monde. Pourtant, ils décident de tenter l'aventure, de partir. Martial et Rosemonde, Antoine et Pauline. Deux jeunes couples qui veulent oublier la routine, la misère, la guerre, les heures tragiques de Commune... En novembre 1871, ils s'installent à Santiago. Comme les pionniers du Far West, Antoine et Martial sillonnent le pays dans des chariots et proposent des marchandises aux Indiens et aux prospecteurs. En ville, Rosemonde et Pauline tiennent un comptoir commercial. Ils sont courageux, enthousiastes. Ils ne s'arrêteront pas là...

Mon avis:
Un bon livre de détente, avec des personnages attachants. Nous sommes plongés dans l'Amérique Latine du 19e siècle, dans les immensités, les pueblos. J'ai apprécié cette lecture, et je pense lire les deux tomes suivants.

_________________
"L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines " (Françis Bacon).

Arrow Voyagez en France au travers de ces quelques carnets :
https://www.myatlas.com/Vagalam Exclamation
Contenu sponsorisé

Re: Romans

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum