Partagez
Aller en bas
liva2B
liva2B
Salmanazar
Salmanazar
Statut Statut : Dauphine
Féminin
Nombre de messages : 24680
Age : 68
Localisation : Corse
Date d'inscription : 04/01/2011
http://http:/:toute-la-droite.forumdediscussions.com

Candidats de télé réalité et liberté de commenter des internautes

le Lun 13 Jan 2014 - 1:27
Les candidats d'émissions de télé réalité telles que DPP ou BCN ou autre ou même masterchef etc , choisissent librement de sortir de l'anonymat et de se présenter face à des millions de télespectateurs qui ne pourront que juger de leurs performances , de leurs exploits .

Or il apparaît que certains sont chatouilleux , ils veulent bien se pavaner ,être admirés , complimentés mais jamais , au grand jamais critiqués , quelque soit leur médiocrité , ou leur comportement !!

Petit rappel à ces mauvais candidats :sans liberté de blâmer il n'est point d'éloge flatteur.


En fait , ils veulent simplement porter atteinte à notre liberté d'expression .



Article 10 CEDH - Liberté d’expression

Posté le 3 Septembre 2005 par Vincent DOMNESQUE dans la rubrique :: Législation des T.I.C. :: #35. Thématiques :: Libertés publiques, Législation informatique & Internet,
Extrait de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'homme et des libertés fondamentales signée à Rome le 4 novembre 1950 dans le cadre du Conseil de l'Europe.


Version CEDH imprimable en intégralité
« Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les États de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d'autorisations ».


« L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire ».







certes , la liberté d'expression a ses limites ,on ne peut ainsi appeler à la haine ,à la violence etc .

mais quand une candidate est désagréable , quand , devant la France entière elle se comporte en peste , elle recherche les commentaires des téléspectateurs . rappelons le , il n'y a pas atteinte à la vie privée , ni à l'image privée puisque c'est la candidate qui a choisie , qui s'est battue même , pour avoir le privilège de s'exhiber devant les caméras .


Lorsqu'on n'aime pas les critiques , reste alors le choix , soit de bien se comporter , ou , alors et c'est encore plus sage , de ne point s'exhiber .
liva2B
liva2B
Salmanazar
Salmanazar
Statut Statut : Dauphine
Féminin
Nombre de messages : 24680
Age : 68
Localisation : Corse
Date d'inscription : 04/01/2011
http://http:/:toute-la-droite.forumdediscussions.com

Re: Candidats de télé réalité et liberté de commenter des internautes

le Lun 13 Jan 2014 - 9:38
9/11/2011 | Fabrice Lorvo | Internet et Juridique |

La liberté d’expression sur internet autorise tout sauf la diffamation et l’injure
LE CERCLE. (par Fabrice Lorvo) - Le 6 octobre 2011, la Cour de cassation a rendu une décision qui précise une des frontières de la liberté d’expression sur internet. Cette liberté est définie en France notamment par la loi du 29 juillet 1881 dite loi sur la presse qui s’applique notamment à l’expression sur internet et donc aux propos tenus sur des blogs.

ÉCRIT PAR

Fabrice Lorvo
Avocat associé



Au titre des délits contre des personnes, la loi sanctionne deux abus.
- La diffamation constituée par « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé ».
- L’injure constituée par « toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait ».


Ces abus ne peuvent être sanctionnés que dans les conditions strictes de la loi sur la presse. L‘arrêt de l’Assemblée Plénière de la Cour de cassation du 12 juillet 2000, ayant jugé que l’article 1382 du Code Civil n’était pas applicable en cas de diffamation ou d’injure. Restait à savoir si l’article 1382 du Code Civil pouvait être utilisé pour sanctionner d’autres comportements que la diffamation et/ou l’injure.

Les faits étaient les suivants : A partir du mois de septembre 2007, un blog intitulé “les amis de Serge G." est apparu sur internet ; ouvert à la consultation de tous les internautes et alimenté de façon anonyme, il avait pour objet avoué de “soutenir fortement Serge G.”, maire d’Orléans et député, candidat annoncé à sa propre succession lors des élections municipales programmées pour le 09 mars 2008 ; en fait, les articles publiés sur ce blog se livraient à une présentation critique, sous un angle satirique qui se voulait humoristique, de l’action passée, du programme et de la personne de Serge G. qu’il était censé soutenir ;

L’auteur de ce blog ayant été finalement identifié (il était inscrit sur une liste rivale de celle du Député maire), Serge G. a saisi le juge des référés du Tribunal de grande instance d’Orléans sur le fondement des dispositions de l’article 1382 du code civil ;

Le juge des référés comme la Cour d'appel d'Orléans ont fait droit à cette demande en énonçant que le contenu du blog de l’auteur qui a agi de façon anonyme et sous une présentation trompeuse cherche effectivement à discréditer le député-maire auprès des électeurs mais que cette entreprise ne repose que sur une présentation générale le tournant en ridicule à travers le prisme caricatural d'une vision orientée et partiale de sa politique locale ou de sa personnalité sans imputer spécialement au maire, ou au candidat de faits précis de nature à porter, par eux-mêmes, atteinte à son honneur ou à sa considération.

Dans ces conditions la Cour d'appel a considéré que les faits n’étaient pas constitutifs d’une qualification de diffamation ou d’injure mais qu’il caractérisait une faute pour avoir d’une part voulu tromper les internautes et d’autre que les agissements étaient commis de manière anonyme.

La Cour de cassation a cassé cette décision en indiquant que dans son assignation le député-maire reprochait à l'auteur du blog de l'avoir dénigré dans des termes de nature lui causer un préjudice et que les abus la liberté d'expression ne peuvent être réprimés que par la loi du 29 juillet 1881.

La Cour de cassation considère donc qu’en dehors de la diffamation et de l’injure, l’expression de la pensée est libre, même si cette pensée est peu sympathique, critique, caricaturale, tournant l’autre en ridicule. Cette position s’inscrit dans la lignée de la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui considère que « la liberté d'expression vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l'esprit d'ouverture sans lesquels, il n'est pas de société démocratique».

Le caractère pragmatique de la décision de la Cour de cassation est indéniable. Elle devrait sévèrement limiter les recours des personnes qui se sentent dénigrées sur Internet, notamment dans des blogs. L'explosion des blogs comme moyen d’expression était en effet de nature à entrainer une démultiplication des contentieux.

On peut enfin discerner dans la décision de la Cour de cassation une foi fervente en l’homme et en sa capacité de discernement

En effet, la Cour d’appel avait considéré que « force est d’admettre que si le lecteur évolué fait très rapidement la part des choses et n’est pas abusé très longtemps par le procédé, il est tout aussi constant que la population des internautes n’a pas toujours un niveau intellectuel à la mesure des techniques nouvelles qu’elle maîtrise et qu’il se trouvera nécessairement quelques éléments qui prendront les articles du blog au premier degré, ce qui est de nature à fausser la loyauté du processus électoral » ;

Une telle approche fondée sur le postulat du peu de discernement de la masse supposait une approche paternaliste du juge qui se réservait le droit de sanctionner ce qui pourrait ne pas été compris par la majorité de « la population des internautes ». Cette réaction semblait a priori saine mais ne pourrait elle pas devenir rapidement dangereuse ? Notamment en donnant aux juges le droit de dire ce qui est bon pour le peuple et ce qui ne l’est pas ?

La Cour de cassation refuse ce rôle de « directeur de conscience » et laisse l’internaute libre d’apprécier, sans tenter de prendre en considération son niveau intellectuel réel ou supposé. Hors l’abus constitué par la diffamation et l’injure, la liberté d’expression est totale. Cette dernière ne se mesure donc que par celui qui s’exprime et non par celui qui prend connaissance du message. A ce dernier de faire, seul, son miel des idées exprimées, il n’a jamais été dit que la liberté était le chemin le plus facile.



Voilà qui devrait donner à réfléchir aux candidats pas contents des commentaires les concernant !!!!!

S'ils ne veulent pas être critiqués , n'ont qu'à pas y aller !
avatar
Invité
Invité

Re: Candidats de télé réalité et liberté de commenter des internautes

le Lun 13 Jan 2014 - 18:38
txtx  LIVA !! je suis tout à fait d'accord avec toi.
Donc rien à ajouter !!  oooo 
Sauf que de temps en temps c'est bien de remettre les pendules à l'heure. !!!
avatar
Invité
Invité

Re: Candidats de télé réalité et liberté de commenter des internautes

le Ven 31 Jan 2014 - 0:21
Très bonne recherche Liva, et pour ceux qui veulent s'inscrire à ce type d'émission il serait bon qu'ils lisent ceci avant.

De toute façon dans certains cas on voit bien que des candidats limitent leurs critiques même quand ce n'est pas terrible, et au moins ils montrent une bonne image qui ne leur causera pas de problème dans leur environnement familial, amical ou professionnel
avatar
Invité
Invité

Re: Candidats de télé réalité et liberté de commenter des internautes

le Ven 31 Jan 2014 - 0:52
Il semblerait qu'il y ait une certaine évolution, dans le bon sens, tant dans le DPP que BCN : Les candidats cherchent moins à "casser" les autres ; en tous cas, ils le font avec plus de diplomatie ... C'est vrai , comme dit Mimi, qu'ainsi, ils protègent leur propre image ...
Contenu sponsorisé

Re: Candidats de télé réalité et liberté de commenter des internautes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum